NEWS

VereNate

VereNate vous offre cette petite distraction.

 

Qui sommes-nous ?

Microbiologie
(formation) méthode de référence.

« Vous savez faire, nous sauvegardons »

VereNate est une société créée en 2004 qui s’appuie sur un socle solide et entretenu de compétences techniques, principalement dans le domaine du multimédia (image et vidéo), d’internet (création de sites et services web et référencement naturel) et de l’analyse des données.

“agence en communication des savoir-faire - internet et multimédia”

Sur la base de ces compétences, nous développons 3 pôles d’activités :

Logistique
(bonne pratique) préparation de colis sensibles.

D’où venons-nous ?

De formation informatique et sciences cognitives, pendant près de 15 ans, le fondateur (Guillaume VERNAT) a observé les pratiques des laboratoires de recherche et des sites industriels.

Il a su s’entourer de cameramen expérimentés (longs métrages) au service de la parfaite captation de l’image, de compétences en postproduction, capables de sublimer le moindre geste, mais aussi d’experts en technologies et diffusion sur internet.

Quel est le problème ?

Laboratoire
Bonne pratiques de laboratoire

La sauvegarde des savoir-faire techniques.

On peut souvent constater que la qualité des résultats obtenus, même avec les instruments les plus sophistiqués, est souvent très dépendante d’une série de bonnes pratiques techniques qui s’approchent plus de l’artisanat que des équations mathématiques...

Qui n’a pas été surpris par les efforts déployés en assurance qualité pour écrire ce qui est si facile à montrer ? On ne s’étendra pas sur l’avenir morose qui guette les classeurs d’assurance qualité, par rapport à l’enthousiasme populaire que représentent l’image et la vidéo...

Comment fonctionneraient les sites industriels sans ces équipes de maintenance ? Ces équipes seules dépositaires d’un savoir "quasi magique". Ce savoir qui étonne souvent jusqu’au fabricant des machines... Qui n’a pas été confronté à la maintenance sensible, déjà faite il y a longtemps et qu’il faut réapprendre à faire avec tous les risques pour la production ?

Kinésithérapie
(formation) kinésithérapie après reconstruction mammaire.

A l’heure où l’image règne, pourquoi s’obstiner à uniquement rédiger des procédures qui doivent favoriser la formation des nouveaux collaborateurs ou des intérimaires ? A l’opposé, quel succès en communication et diffusion par le simple fait d’exposer sur des écrans d’un vestiaire, en boucle, un film sur les bonnes pratiques de la maîtrise de l’hygiène....

Et la solution ?

Le knowledge management opérationnel par la vidéo.

Au final, une série de films courts avec sous-titres et effets spéciaux, intégrés pour diffusion.

Une démarche qui combine les techniques du knowledge management et de la production vidéo en un processus opérationnel qui vise à la production de films supports d’un savoir-faire.

L’écoute et la captation par la vidéo des savoir-faire, du geste juste, du détail qui fait la différence entre une procédure reproductible et une erreur de manipulation.

Ok, mais l’intégration et diffusion ?

Peut-être est-ce dû à l’expérience périlleuse que constitue l’intégration de vidéos dans nos systèmes d’informations...

Heureusement, il existe de très nombreuses solutions technologiques capables d’intégrer et de favoriser la diffusion pour assurer à ces supports la meilleure visibilité possible.

Ces supports vidéo ne viennent pas en substitution des outils actuels ; ils viennent compléter une panoplie d’outils pour sécuriser nos outils de recherche ou de production.

Maintenance
Oxycoupage
Mécanique
(bonne pratique) dépose équipement.

Y a-t-il des “bonus” ?

Les savoir-faire techniques ont comme propriété d’être souvent liés à l’expérience des collaborateurs. Il est assez fréquent que les pratiques soient différentes entre les collaborateurs d’une même équipe.

Les managers ont beau s’escrimer à formaliser les procédures, à tenter d’imposer des pratiques, il est difficile d’être derrière chaque collaborateur. Tenter de faire émerger un compromis, c’est tenter de savoir qui a raison... Mais lorsque l’enjeu est la production d’un média vidéo, le compromis est obligatoire !

Cette démarche de sauvegarde des savoir-faire a déjà prouvé qu’elle avait comme “effet de bord” l’émergence de pratiques communes : la sauvegarde des savoir-faire comme outil didactique et pédagogique pour renforcer la cohésion des équipes qui participent à leur élaboration !

Combien ça coûte ?

Ceci dépend de votre projet ! Contactez-nous, nous saurons nous montrer réactifs ! Nos propositions sont étudiées afin de favoriser une collaboration sur la durée, en évitant les actions trop isolées...

Bookmark and Share